Promenade des chapelles

ASBL MOULIN A VENT

THIMOUGIES

 

 

PROMENADE DES CHAPELLES (9 km)

 

Promenade pédestre, équestre, VTT. De carrières et de routes. Marche familiale en 2 heures.

Suivre le losange jaune sans numéro.

L'ASBL Moulin à Vent de Thimougies vous souhaite une agréable promenade.

1. La chapelle Risselin

 

Sur la place de Thimougies, contre les bâtiments d'habitation de la ferme Charles Lienart, se dresse cette chapelle construite en l'honneur de la Sainte Vierge. Elle fut édifiée en 1852 par la famille Risselin.

Détruite le 8 novembre 1918 lors de la déroute allemande, elle fut reconstruite en 1921 par les époux Risselin-Duplat.

 

2. La niche Dugauquier

 

Au N° 18 de la place, près de l'église, dans le pignon du corps de logis de la ferme Dugauquier, on peut voir à l'étage une grande niche renfermant St-Antoine.

Au cours de la déroute allemande en 1918, la ferme fut détruite lors de l'explosion de la Place. Pendant la reconstruction, architecte et propriétaires allèrent devant la justice. Les époux Dugauquier-Willaumez eurent gain de cause et en signe de reconnaissance aménagèrent cette niche.

 

3. Le Monument aux Morts

 

Il a été inauguré le 30 juillet 1933. Sur le monticule avec des moellons de la vallée de la Meuse est déposée la " Lanterne des Morts ".

Ce monument réalisé par Léon Detournay de Gaurain est surplombé par une lanterne à quatre faces. Il a été restauré en 2002 dans le cadre de la sauvegarde du petit patrimoine wallon

 

 

4. L'église St-Hilaire

 

Construite en 1846 en remplacement d'une autre, plus petite, érigée en 1641. Le choeur de cette chapelle existe toujours car la population avait manifesté son désir de conserver ce lieu dédié à St-Hilaire de Poitiers. Plusieurs statues en chêne polychromé ou teint de la Vierge, de St-Antoine l'Ermite, de St-Hubert ainsi qu'un buste reliquaire de St-Hilaire y sont vénérés. Plusieurs tableaux du peintre tournaisien Delmotte et de disciples des écoles de Roger de Le Pasture complètent cette richesse artistique.

 

5. La chapelle Renard

 

Cette jolie chapelle est dédiée à St-Joseph. Elle est adossée aux bâtisses de l'ancien meunier (du moulin à vent). Il a eu une rude concurrence lorsque le meunier (du moulin à vapeur) est venu s'installer face à lui en utilisant l'eau de la fontaine pour faire fonctionner son moulin.

 

6. La Fontaine St-Hilaire

 

La légende dit qu'elle a des effets bénéfiques pour les articulations, les maladies nerveuses et cardiaques. Cette fontaine ne s'est jamais tarie même lors des pires sécheresses. Non potable, elle a été restaurée et inaugurée en 1992 dans le cadre de l'année des Fontaines.

 

7. La niche Mancel

 

Au N° 48 de la rue Le Bas, à l'ancien salon Fombelle, dans le pignon à front de rue, cette ancienne niche fermée d'une grille abrite une petite grotte dans laquelle se trouve une réplique de N.D de Fatima.

 

8. La chapelle Carlier

 

Au N° 53 de la rue Le Bas, cette chapelle ornée par une grille bleue a été construite avant 1939. Elle appartenait alors à la famille Carlier. Elle renferme actuellement une statue de la Vierge

 

9. La niche Bonte

 

Au N° 63 de la rue Le Bas, cette niche, située sur le pignon, renferme un petit Jésus de Prague.

Elle a été aménagée en 1958 par Jérôme Bonte lors de travaux de restauration.

 

10. La chapelle de Préau

 

Au carrefour de Préau du nom de la ferme voisine, se dresse cette chapelle. Elle est également située à l'entrée de l'ancienne drève qui mène au château de Thimougies.

Elle a été édifiée en 1834 par L.J. Renard et M.L. Legrand, censiers de Préaux. Elle fut détruite le 8 novembre 1918 par l'explosion de mines allemandes posées au carrefour de la route. Une maison située de l'autre côté fut également détruite.

Elle fut reconstruite en 1920 par les époux Carlier-Renard. Une plaque commémorative rappelle la bâtisse et sa reconstruction.

 

11. La Grotte Notre-Dame de Lourdes

 

Située à la rue de la Barre dans le hameau de Pétrieux, elle a été construite, pour grâce obtenue, par Mr et Mme Eugène Leroy-Simonart près de leur habitation.

Elle fut inaugurée le dimanche 24 avril 1960, premier dimanche après Pâques, au cours d'une messe chantée sur place à 16H00.

Cette grotte, réplique de Notre-Dame de Lourdes, est formée de cailloux ferrugineux provenant du Bois de la Houppe à Flobecq.

 

12. La chapelle Notre-Dame de Bonsecours

 

Située dans le prolongement de la rue de la Barre à Pétrieux, elle a été construite en 1946, en guise de reconnaissance, par les époux Adelson Leroy-Roland.

Cette élégante chapelle est précédée d'une petite allée en macadam bordée de pierres. Le début de l'allée est marqué par deux pilastres. De chaque côté se trouvent des arbustes et une haie.

En façade, sous la niche posée sur une pyramide tronquée, on peut lire :

" N.D. de Bonsecours P.P.N. ". La niche abrite une vierge polychrome. Elle est fermée par une porte en bois et en verre. Elle est surmontée d'une croix taillée en relief dans le fronton.

 

13. La chapelle St-Expédit

 

Elle se situe à Pétrieux, au bord du chemin en allant vers Maulde. Elle a été construite par Louis Durieu, dit " Louis Puntière " après la guerre 1940-1945. Louis a évacué en France; à son retour, il a voulu exprimer sa reconnaissance pour la protection reçue au cours de ce déplacement. Il a dédié la chapelle à St-Expédit car celui-ci était le patron de la paroisse où il avait évacué. L'ancienne porte en bois est maintenant disparue et elle a été remplacée par une grille en fer. On a pris l'habitude de l'invoquer pour le prompt règlement des affaires; il est l'avocat céleste des causes urgentes, leur habile "expéditionnaire ".

C'est un martyr romain. .Il est représenté en Centurion romain. De la main droite, il présente une croix; de la gauche, il porte la palme des Martyrs. Son casque est déposé près de lui sur le sol.

 

14. Le Fayt

 

Située à la sortie du bois de Maulde (antenne) du côté de Béclers, cette ferme fut autrefois entourée d'un bois de hêtres (" Fayt " en patois veut dire hêtre). C'est dans ces bois que le " Rieu d'Amour " prend sa source. La légende dit que le corps de St-Ghislain fut transporté et caché dans les caves de la ferme du Fayt.

 

15. La chapelle du Haut-Rejet

 

Située à l'angle d'une prairie face au chemin qui conduit à la Ferme de la Rosière, cette chapelle est en briques naturelles. Le toit en ciment est débordant et à deux versants. Le pignon de la face est surmonté d'une croix en fer. La baie est plein cintre avec une pierre en clef. La porte en fer est d'un seul battant. Le bas est plein et la partie supérieure est formée de barres terminées par des lancettes. Elle abrite une Vierge.

 

16. La chapelle Notre-Dame de Lourdes

 

Située à l'entrée de la ferme " La Rosière " sur le village de Béclers, cette chapelle moderne en grès abrite une vierge de Lourdes dans une petite niche formée de pierres bleues.

Elle est entourée de deux conifères.

 

17. La chapelle du Dieu d'Arras

 

Située dans la carrière qui relie le moulin de Thimougies à Béclers en passant par la ferme de Rosière, cette chapelle remplace un calvaire. Sur son origine, il existe 2 versions :

1. Ce calvaire aurait été installé par un soldat français (d'Arras) pour remercier Dieu de l'avoir épargné lors de la bataille de Fontenoy.

2. D'après les descendants des constructeurs de la chapelle, le calvaire, qui n'était pas là où il se trouve maintenant, aurait été enlevé. Mais vu les malheurs de santé survenus dans la famille, celle-ci décide de construire la chapelle actuelle pour abriter le calvaire. Ce devait être au milieu du 19e siècle.

La chapelle est garnie par deux grands tilleuls et des aubépines. Elle abrite un Christ en bois difficile à dater. Elle est invoquée pour les enfants ayant des problèmes orthopédiques et pour les accouchements difficiles.

Une petite trappe en façade sur le côté gauche permet de glisser les chaussures orthopédiques en guise de remerciement lors d'une guérison. Elle a été restaurée en 2002.

 

18. Le Moulin de Thimougies

 

Erigé en 1215 par le Seigneur " Jean de Thimougies ". Il fut détruit par un ouragan en 1606. Reconstruit, il fut une nouvelle fois renversé par la tempête en 1771. Le meunier le redressa et le moulin garda son activité jusqu'en 1926. En 1943, il fut classé par la Commission Royale des Monuments et Sites. Il appartient aujourd'hui à la Fondation publique du Moulin de Thimougies. Sa restauration est sérieusement envisagée.

 

19. Les Marais d'Hurtebise

 

Ce site est aménagé pour accueillir la faune et la flore locale. Des grenouilles, des salamandres, des tritons et bien d'autres animaux ont pris possession des lieux. Depuis 2003, un rucher vient compléter cet environnement bucolique et nécessaire au biotope local.

Renseignements au 069 54 82 19